Playoffs NBA

Blazers – Pelicans : les pronostics de la rédaction pour ce 1er tour des Playoffs

blazers pelicans
Source image : @Pelicans

Il faut bien qu’on se mouille un peu, mine de rien, quand on a TrashTalk cousu dans le col. Pour ce 1er tour des Playoffs entre Blazers et Pelicans, la rédaction envoie donc ses pronostics officiels, avec pour mission d’en avoir au moins un de bon !

Et d’ailleurs, comme d’habitude, vous connaissez le principe : le but est de partager tous ensemble nos avis, pas uniquement les catapulter pour ne rien avoir en retour. On attend donc vos propres pronostics, avec votre petit texte et ce qui vous rend sûr et certain de votre choix. Sans plus attendre, voici les génies du jour.

___

David : 4-3 Blazers

J’ai longtemps hésité tant je vois des cauchemars à venir pour les coachs, ou du moins les mecs qu’on appelle comme cela et qui squattent les bancs des deux équipes. Qui va défendre correctement sur Davis sur la longueur ? Comment freiner le duo McCollum-Lillard ? On mise finalement sur Portland qui dispose de l’avantage du terrain et d’un mec assez clutch parait-il au moment des Playoffs. Mais chaud, très chaud.

Ben : 4-2 Blazers

Damian Lillard ne rigole pas depuis le All-Star Game et il est comme un poisson dans l’eau en Playoffs. Encore faut-il que le reste de l’équipe suive le mouvement et que Terry Stotts trouve les moyens de freiner Anthony Davis dans la raquette mais l’expérience joue pour les Blazers et Dame Dolla sera là pour régler le débat dans les fins de matchs serrées. L’écart total de la série pourrait être inférieur à 10 points mais Rip City continuera son chemin en demi-finale de Conférence.

Alexandre : 4-2 Blazers

Parce que même si les Pels ont de sacrés joueurs comme Holiday Rondo, Mirotic et bien évidemment AD, les Blazers jouent un meilleur basket. Et ils ne sont pas en reste en termes de talents. Lillard sort d’une saison de calibre MVP, NUrkic veut aller chercher un gros contrat cet été, McCollum est une force offensive de très haut niveau et les role players autour sont parfaits pour faire tourner la machine. Une série probablement serrée mais que les Blazers vont dominer parce qu’il sont dans la continuité.

Giovanni : 4-2 Pelicans

Ça calmera un coup mes copains qui pensent que je ne peux pas blairer cette franchise. Parce que Mirotic se fond à merveille, parce que Jrue peut être phénoménal, parce que Rondo est *joker* et surtout parce qu’Anthony Davis est le mec le plus indéfendable de la Terre quand il s’y met. La saison des Blazers fût fort sympathique, mais sur cette série je n’arrive pas à les voir s’en sortir contre les déspérados de Louisiane, même avec un Dame en mode torche humaine. Allez, upset, encore.

Aymeric : 4-2 Pelicans

Le voilà, l’upset du premier tour. Ça parle bien évidemment de Davis à tout bout de champ, mais les Pelicans sont en train de se construire une identité. On sent enfin une équipe soudée, autour du Unibrow, et non pas derrière lui. L’arrivée de DMC a fait du bien pour cela. Des vétérans, des revanchards, des affamés, voilà le roster. Rondo-Holiday, ce n’est peut-être pas Lillard-McCollum, mais ça va les embêter, le temps d’une série. Portland est encore trop faible à l’intérieur. Mirotic va faire du bien à distance, ce qui leur manquait terriblement. Lillard Time ? Il y en aura, mais préparons-nous au Brow Time. AD a faim, il ne va pas en PO chaque année, il veut donc passer à l’étape supérieure, en finissant à la maison, et en gagnant le Game 5 au Moda Center, devant des Blazers qui craquent un peu sous le statut de favori.

Léo : 4-3 Blazers

LeBron mis de côté, Damian Lillard et Anthony Davis sont clairement les chauds de la Ligue depuis février. Les deux phénomènes se retrouvent et les mixtapes vont pleuvoir de partout. Leur opposition de leadership sera parfaitement assaisonné par les Nurkic, Holiday, McCollum et Mirotic. Des victoires arrachées à l’extérieur, des changements d’avantage : cette série sera un bordel jusqu’au bout du game 7. Moment choisi par Damian Lillard pour calmer les Pelicans et rallier les demies-finale.

Emile : 4-2 Blazers

Damian Lillard en a marre de perdre, il est servi. Affronter une défense aussi minable que celle de NOLA, c’est cadeau pour lui. Pour lui et son coupaing McCollum, c’est open bar, ils sont là les 60 points à deux tous les soirs. Bien sur dans la raquette Tonio Davis est au-dessus et va faire de Nurkic son paillasson, mais il est trop esseulé. D’accord en saison régulière, Holiday, Mirotic ou Moore mettent 30 points, mais en Playoffs, il faut tenir sept matchs, et là, c’est pas la même limonade.

Bastien : 4-3 Blazers

Aspect assez étonnant et qui devrait nous ravir, tous, d’ici quelques jours. On est potentiellement sur une série monstrueuse entre ces deux équipes, mais la hype n’est pas là car les fanbases des Pels et des Blazers sont plus discrètes que d’autres. Pourtant, entre Davis et Lillard, entre McCollum et Holiday, entre Turner et Rondo, entre Mirotic et Aminu, bref entre plein de mecs qui ont la dalle et rêvent d’une demi-finale, on devrait avoir droit à un putain de duel de deux semaines. Si ça se trouve, l’affaire sera pliée en 5 matchs et on sera comme des cons, mais les performances de folie risquent de pleuvoir. Et au petit jeu du type qui, à la maison, qualifie les siens en mettant l’index droit sur son poignet gauche, on vous laisse deviner de qui on parle.

1 Comment

1 Comment

  1. Patrick

    14 avril 2018 à 16 h 54 min at 16 h 54 min

    Upset : 4-2 PELS

    Je pense que depuis la blessure de tonton Cous les PELS n ont jamais été aussi solidaires et combatifs. Ils sont là où personne ne les attendait et ça va fighter sec. C est lent les Blazers non ? Tant mieux pour Davis et sa bande 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top