News NBA

Adam Silver ne compte pas changer les règles pour le ROY, Ben Simmons vs Donovan Mitchell : le combat continue

Ben Simmons donovan mitchell
sportingnews

C’est un des trophées les plus disputés cette saison. Malgré un gros débat, le Rookie de l’année n’est pas prêt de subir des modifications au niveau son admission, d’après Adam Silver. Ben Simmons ou Donovan Mitchell, la grande bataille continue.

À l’heure d’aujourd’hui, le Rookie of the Year est attribué au meilleur joueur effectuant sa première saison dans la Ligue. Mais le débat avait déjà eu lieu au moment de le donner à Blake Griffin en 2010-11, un joueur effectuant une saison blanche pour sa première peut-il recevoir le trophée de ROY l’année d’après ? Pour le moment, les règles d’admissions de ce prix le permettent mais ce débat a atteint son apogée au cours du dernier exercice. Tout au long de l’année, Donovan Mitchell et Ben Simmons se sont tirés la bourre pour savoir qui allait être le meilleur première année.  Le problème ? Le meneur des Sixers a été drafté en 2016 sans disputer un seul match durant l’exercice qui suivait, tandis que l’arrière mormon fait lui partie de la dernière cuvée de la Draft. Les fans de ce dernier affirment que le numéro 25 de Philly n’est pas un vrai rookie, tandis que les supporters de Benny ne jurent que par la règle de la NBA. Adam Silver, le commissioner, garde un avis très conservateur sur cette récompense au micro de ESPN.

« Il n’y a aucun plan pour changer cela. Nous avons cette règle depuis très longtemps. Si nous devions changer la règle, nous ne l’aurions pas fait en milieu de saison. Nous aurions attendu jusqu’à ce que le gagnant soit annoncé. Mais il n’y a eu aucune discussion à propos du changement de la règle. »

D’après le boss, pas de changement en vue. Chers fans de Ben Simmons et de Donovan Mitchell, on continue de s’écharper. Après avoir été tous deux nommés à l’unanimité dans le All-NBA Rookie First Team, le suspens reste entier pour savoir qui recevra l’honneur d’être nommé meilleur jeune de cette saison. Si l’un est leader offensif de son équipe en envoyant 20,5 points par rencontre, l’autre pose un quasi triple double (15,8 points, 8,1 rebonds, 8,2 passes) pour ses quatre-vingt-un premiers matchs. Les deux gamins ont fait de ce trophée l’un des plus difficile à prévoir. Ce qui est sûr pour le moment, c’est que le cas du meneur de Philly ou encore celui de Blake Griffin à l’époque sont valables et ça ne risque pas de changer. En revanche, celui de Julius Randle, qui ne disputait que quatorze minutes avant de se fracturer la jambe pour sa première année chez les grands, ne permet pas d’être ROY la saison d’après. Cependant au-delà de ce débat, le plus important est que nous avons sous les yeux deux jeunes gamins fabuleux qui ont pris leurs aises dans la ligue après seulement quelques matchs. Cela, il faut s’en réjouir plutôt que d’essayer de revoir les règles d’après Adam Silver.

« La saison a été amusante. Nous avons une bonne cuvée de rookie qui joue un basket excitant. Je suis toujours ouvert au changement, mais il n’y a rien sur la table pour aller dans ce sens. »

Le commisionner met donc fin au débat. Oui, Ben Simmons est éligible au trophée de ROY tout comme Donovan Mitchell. Le débat doit se centrer sur le terrain et non sur la date d’entrée dans une franchise. Cependant malgré l’info d’Adam Silver, le choix entre l’un ou l’autre des rookies reste un débat à s’en arracher les cheveux. Réponse le 25 juin.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top