Draft NBA

Draft 2014 : Dante Exum, la dernière énigme du Père Fouras

Dante Exum n’a jamais été confronté à un niveau exceptionnel, et c’est pourquoi les spécialistes s’interrogent sur son réel niveau dans les gros matches, mais le meneur australien leur aura apporté un semblant de réponse lors des championnats du monde U19 en 2013, si bien qu’il est actuellement le coup de cœur des scouts. Alors que Patty Mills vient de faire une saison de toute beauté, conclue par un gros coup de chaud lors du Game 5 et un titre à la clé, il est certain qu’Exum voudra faire au moins aussi bien que son compatriote. Et si c’était lui, la plus grosse énigme australienne depuis Taz ?

> Age : 18 ans. Un enfant.

> Position : Meneur. Taille XXL

> Equipe : Australian Institute of Sport. Aron Baynes, Andrew Bogut, David Andersen et Luc Longley te regardent.

> Taille : 1m98. Vous avez dit meneur ?

> Poids : 85kg. Kendrick Perkins va te demander de passer par la salle de muscu.

> Envergure : 2m12. Dhalsim, est-ce que c’est toi ?

> Statistiques : 18.2 points à 44.6% dont 33.3% à 3pts, 3.6 rebonds, 3.8 passes, 1.7 interception et 2.3 balles perdues par match aux championnats du monde U19.

> Comparaison : Une sorte de Shaun Livingston amélioré, celui qu’il aurait dû être sans sa sale blessure en somme.

> Prévision TrashTalk : Aux alentours de la 5ème place.

Qualités principales

L’australien possède déjà l’avantage d’être très grand pour son poste, il pourra prendre physiquement le dessus sur des meneurs de poches. Et il n’en perd pas pour autant son explosivité, c’est un meneur rapide dont les pénétrations sont à surveiller comme le lait sur le feu. Il a une très grosse tendance à attirer la faute, et n’hésite pas à jouer physique dans la raquette pour tenter sa chance sur la ligne de réparation.

Mais Exum n’est pas qu’un slasher, il sait également faire participer ses coéquipiers à la fête, alliant à la fois les qualités d’un combo-guard, ainsi que le potentiel d’un meneur à l’ancienne, Exum pourra vraisemblablement devenir un point-guard très complet à l’avenir, sachant alterner pénétration et fixation pour un coéquipier démarqué.

De l’autre côté du terrain, l’ami Dante n’est pas non plus un peintre, il sait se servir de son physique pour être un bon défenseur en homme à homme, et ainsi intercepter des ballons cruciaux à ses adversaires grâce à son jeu de mains.

Le jeunot n’a également que 18 ans, inutile de vous préciser que sa marge de progression est colossale.

Défauts majeurs

Le jeu de Dante Exum est encore trop prévisible, ne disposant pas d’un shoot à distance fiable, il devra se faire violence au gymnase pour devenir une véritable arme sur ce compartiment du jeu, et ainsi se muer en menace perpetuelle balle en main.

De même, pour un meneur, Exum ne possède pas encore une technique assez étoffée, son dribble n’est pas assez percutant pour un meneur, et il ne protège pas suffisamment son ballon pour ne pas être exposé aux mains baladeuses adverses, il doit donc également travailler cet aspect, ainsi que son côté gestionnaire, trop perfectible, mais il n’a que 18 ans, n’étions nous pas également foufous à cet âge là ?

Et enfin, la plus grosse inconnue du joueur : sa capacité à se transcender dans les grands rendez-vous, car si Exum aura livré de bonnes performances aux mondiaux U19, débouchant sur une place dans le 5 majeur de la compétition, c’était contre « des enfants » dirait Patrice Evra. L’australien n’a pas été vu au niveau NCAA, qui est déjà plutôt élevé, et les scouts s’inquiètent à propos de son éclosion en NBA. Même s’il est assez mature, il faudra se dépasser pour les faire mentir, et prouver au monde entier qu’il a les jambes pour réussir.

Avec Dante Exum, ce sera « quitte ou double », il possède un énorme potentiel qu’il devra justifier pour éviter toute tromperie sur la marchandise, et un profil de jeu intéressant qui font de lui l’une des principales attractions de cette Draft. Mais lui qui a « seulement » un championnat du monde U19 dans les gambettes, saura t-il s’adapter au jeu NBA, et corriger ses défauts pour justifier sa présence aussi haute dans chaque prévision ? On lui souhaite car ce petit pourrait bien devenir un Parker, reste à savoir s’il s’agira de Tony ou de Smush…

source image : SMH

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top