Divers

Papa est en haut, il casse des arceaux : Shareef O’Neal, bon niveau pour le fils du Shaq !

Shareef O'Neal

Shareef O’Neal est le fils du Shaq, ce qui peut donner des idées en terme de jeu. Plutôt gros au poste qui domine ou joueur fin assez athlétique ? La loterie génétique a choisi son camp !

On en a vu, des ‘fils de’. Certains se sont cassés les dents en voulant suivre papa, d’autres ont cartonné en faisant passer leur géniteur pour un cireur de banc : ce sera assez difficile pour le fils du Shaq !

Shareef O’Neal a un sacré nom de famille à porter, quand on se souvient de la carrière de l’éléphant, massacrant les raquettes pendant près de 20 saisons. En voyant le nom du fiston débarquer, on aurait pu s’imaginer un joueur dans la lignée du paternel genre intérieur ultra-mobile et intimidant, avec des briques à la place des pieds et un certain goût pour la destruction d’arceau. Finalement, on a plutôt droit à un ailier, léger, athlétique, discret, bon finisseur et possédant de bonnes mains. Le Shaq adorait déjà les coast-to-coast de l’époque en regardant Barkley et compagnie défoncer les défenses, apparemment le fiston a suivi les mêmes pas puisqu’il régale en contre-attaque.

Aujourd’hui freshman à la Windward High School de Los Angeles, le jeune Shareef a eu droit à une première offre de la part de USC et recevra probablement quelques lettres supplémentaires afin de compliquer son choix de future université. Pas sûr que ses 4 points et 3 rebonds de moyenne feront exploser les foules et baver les fans en le voyant jouer, mais quand on a le Shaq comme papa ça peut vite faciliter certains soucis administratifs, et ses 206 centimètres pourront attirer quelques facs… Quoi qu’il en soit, c’est certainement pas demain qu’on aura un Stephen Curry 2.0, le genre à faire passer son pater pour une légende poussiéreuse.

Source image : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top