Draft NBA

On sent le fan des Kings : Emmanuel Mudiay va faire ses tests pour les Lakers, Sixers et Knicks

Pour le moment, le meneur né à Kinshasa est annoncé dans le Top 4 des joueurs sélectionnés au début de la prochaine Draft. De là à ne réaliser que des workouts pour 3 des 4 premières équipes, est-ce vraiment un bon choix ?

Trois franchises auront la chance de pouvoir évaluer le meneur-star des Guangdong Southern Tigers, une phrase difficile à lire sans trembler du menton. Il faut dire que les points d’interrogation sont nombreux à planer au-dessus du dossier du joueur, lui qui n’a pas fait comme ses petits copains en rejoignant la NCAA, préférant récolter les dollars tenter l’aventure en Chine la saison dernière. Ajoutez à cela une vilaine blessure à la cheville, et vous obtenez un petit mystère qui intéresse et inquiète à la fois de nombreux General Managers. Ainsi, ce sont les Lakers, Sixers et Knicks qui auront l’opportunité de vérifier si la hype est aussi solide que le jeu du bonhomme, lui qui est déjà comparé à John Wall grâce à ses qualités athlétiques et sa polyvalence. Apparemment, les Lakers seront les premiers à rencontrer le bonhomme, suivis par les Knicks puis les Sixers en dernier, un ordre au-dessus duquel Larry Brown a ajouté son petit commentaire, l’ex-entraîneur des Pistons champions ayant gardé des contacts forts avec le jeune meneur, malgré sa courte présence du côté de SMU (Southern Methodist University).

Emmanuel va rendre chaque joueur meilleur dans son équipe.”

On espère simplement pour le garçon qu’une des trois franchises se jettera sur lui, elles qui pourraient surprendre pas mal de monde en tombant amoureuses d’autres phénomènes pendant le mois de juin. Actuellement, Mudiay est annoncé 4ème dans la plupart des projections de la Draft, derrière l’incontournable duo Towns-Okafor et le dragster Russell. En ne réalisant que des workouts pour les franchises sélectionnant en 2-3-4, le meneur prend un petit risque puisqu’il se retrouverait dans un beau bordel en cas de non-nomination par les Knicks ou Sixers. En effet, Orlando sélectionne en 5 et possède déjà Elfrid Payton, ce qui laisse la porte ouverte aux Kings en 6. Et autant la perspective de jouer avec DeMarcus Cousins est excitante, autant celle de voir George Karl faire tourner ses bouteilles de pinard aux plus jeunes peut faire transpirer pas mal de monde. Il sera donc intéressant de voir si le moindre membre de la rangée 4-10 recevra un coup de boost énorme dans les médias, Mudiay étant le premier ciblé pour une potentielle ‘chute’ au classement.

On se frotte déjà les mains avec Vivek, la simple possibilité de pouvoir réaliser un 527ème mauvais choix de Draft leur tendant les bras comme quasiment chaque année. Vive le 25 !

Source : NBCSports

Source image : Oregon Live

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top