Divers

Jason Williams a toujours du game à 39 ans : petite update annuelle, en 90 secondes !

On l’avait déjà vu l’an passé, s’amusant à désosser les défenses plutôt molles qu’il retrouve chaque été du côté d’Orlando : il a remis les couverts en 2015.

Quoi de mieux que des joueurs traînant des pieds et deux trois caméras amateurs pour se faire un egoboosting de rêve quand on approche la quarantaine ? Toujours autant tatoué et avec cette dégaine de chien-fou qui vient de sortir d’un concert de Limp Bizkit, l’idole des années 2000 a eu droit à sa petite mixtape annuelle, un mix de quelques secondes montrant que le bonhomme a encore quelques restes. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne va pas se faire de films sur un potentiel comeback quand (1) on voit la gueule de ses adversaires et (2) on imagine les 15 kilos de glace qui ont dû être utilisés sur ses genoux après le match, mais on ne cachera pas non plus notre sourire en voyant cette légende vivante continuer à jouer comme si le basket était… un jeu. Des passes dans le dos, des dribbles au calme à tel point qu’il se croirait presque dans son jardin, deux ou trois cross et un petit tir extérieur : merci Jason. Merci car, même si ta contribution est minime, elle nous rappelle les choses importantes dans une free-agency aussi folle. Qu’un doit tous jouer au basket pour se faire plaisir.

Source image : YouTube

1 Comment

1 Comment

  1. thependontlie

    7 juillet 2015 à 12 h 15 min at 12 h 15 min

    Des joueurs comme ça, c'est/était un régal. Les passes de folies…
    C'est cool de voir des mecs après leur carrière continuer à s'amuser.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top