Draft NBA

Profil Draft 2018 : Mikal Bridges, un nouveau 3 and D qui sait gagner des titres

mikal bridges

Champion NCAA en 2016 et 2018, ça fait déjà plus que pas mal de joueurs NBA.

Source image : Youtube

Petit à petit, on se rapproche du gratin dans nos profils de Draft. C’est au tour de Mikal Bridges de passer au microscope aujourd’hui. Le jeune homme de 22 ans s’annonce comme étant un 3 and D parfait pour la NBA d’aujourd’hui.

# Age : 21 ans. Il est temps de se lancer dans la cour des grands.

# Position : ailier. Aussi capable de jouer au poste 2, on appelle ça un swingman.

# Équipe : Villanova. Deux fois champions NCAA depuis 2016. Voilà voilà…

# Taille : 201 cm. Au top.

# Poids : 91 kg. La salle sera son meilleur ami.

# Envergure : 215 cm. Un poulpe.

# Statistiques 2017 : 17,7 points, 5,3 rebonds, 1,9 assist, 1,5 interception, à 50% au tir dont 43% du parking.

# Comparaison : Otto Porter. Avant ou après sa prolongation ?

# Prévision TrashTalk : Lottery picks.

QUALITÉS PRINCIPALES

  • Mécanique de tir splendide
  • Excellent en catch-and-shoot
  • Longues tentacules
  • Gros QI défensif

Qu’est ce qu’on les aime ces joueurs capable de balancer des bombes du parking et de faire preuve d’autant d’implication une fois de retour dans leur moitié de terrain. C’est le cas de Mikal Bridges. Concernant son tir, rien à dire, la mécanique est parfaite. Grace à ses longs bras, il peut relâcher le ballon très haut et donc marquer quelque soit la position du défenseur. Excellent en catch-and-shoot, en sortie d’écran, il va devoir bosser son shoot en sortie de dribble par contre. Loin du cercle, c’est un calvaire et dès qu’il s’en approche ça peut vite devenir extrêmement relou avec son envergure de malade. Son taf en défense est également remarquable. Il faut dire qu’avec des segments pareils, c’est plus facile de jouer l’interception. Mais même lorsqu’il n’est pas concerné par l’action, il est toujours bien placé dans les rotations et en aide. Du haut de ses trois saisons en NCAA, il a engendré déjà pas mal « d’expérience » pour être efficace dès maintenant en NBA. D’autant plus que ce n’est pas un mec unselfish comme on dit chez les cainris et que cette qualité est très appréciable par les joueurs NBA. C’est sûr qu’un rookie qui commence à prendre 25 shoots dans un match, ça risque de mal passer auprès des habitués de la Grande Ligue. Mais non, l’ami Mikal est un altruiste, toujours à faire la bonne passe au bon moment.

DÉFAUTS MAJEURS

  • Shoot en sortie de dribbles
  • Manque d’explosivité / vivacité / puissance
  • Finisseur très moyen
  • Loin du handle d’Uncle Drew

Son style est déjà établi, prêt pour la NBA mais il y a encore du travail à faire pour être une vraie menace offensive et défensive. Après, tout dépend de la volonté du garçon… Si ses ambitions ne sont pas très élevées, il peut très bien durer dans notre ligue préféré en mode 3 and D mais ce serait dommage de gâcher un tel potentiel. Sur ce qu’il faut améliorer, on va commencer par son handle et sa finition. Malgré ses bras de 4 mètres de long, il galère une fois qu’il s’approche du panier (attention aux poster tout de même). Déjà que c’était le cas en NCAA, on vous laisse imaginer lorsqu’il va débarquer dans la Grande Ligue. Il faut dire aussi que ses difficultés à conclure près du cercle viennent aussi de son incapacité à créer une séparation avec son adversaire, due à son manque de qualités athlétiques. Assez peu explosif, une détente assez faible, son jeu reste cantonné au shoot extérieur, voir même au catch and shoot. Quasi incapable d’envoyer en sortie de dribble, c’est un atout qu’il devra développer à tout prix s’il veut devenir une vraie menace offensive. Autant de lacunes physiques qui mettent monsieur Bridges dans la panade en défense. Alors, oui, il a de très bonnes aptitudes, de très bons fondamentaux mais tout cela pourrait être exceptionnel avec quelques heures passées à la salle de muscu. Souvent enfoncé au poste, dépassé en raison de sa vitesse latérale peu élevée, ce n’est pas encore un mec que l’on va mettre dans la case « à éviter en défense ». Mais cela pourrait le devenir assez vite…

Conclusion

Tout comme son homologue du prénom de Miles, notre ami deux fois champions NCAA pourrait être un des beaux steaks de cette Draft 2018. Déjà prêt pour la NBA, attention au sniper que ça peut être dans les années à venir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top