News NBA

Nate Robinson continue son tour du monde : après Israël et le Venezuela, Kryptonate signe au Liban

Nate Robinson

Prochaine étape, Châteauroux ?

Source image : YouTube/NBA on TNT

Nouveau jeu à faire chaque année : où est passé Nate Robinson ? Le meneur n’a visiblement toujours pas envie de se poser, puisque c’est désormais au Liban que l’ancien des Bulls va s’installer. On dirait bien que le mec veut se faire tous les continents.

Loin des parquets NBA depuis maintenant trois ans, Nate Robinson continue son petit tour du monde. Après seulement treize jours dans le roster des Pelicans pour la saison 2015-16, le meneur s’envole pour Israël et l’Hapoel Tel-Aviv pour aller martyriser les défenses dès son premier match. Un an plus tard, retour aux States avec les Delaware 87ers, l’équipe de développement des Sixers. Les rumeurs de retour en NBA commencent donc à enfler, avec des fans qui salivent déjà de revoir le lutin sur les parquets américains. Mais la hype sera de courte durée vu que le natif de Seattle reprend l’avion en direction du… Venezuela. Il exporte donc ses talents aux Guaros de Lara, qu’il aidera à remporter le championnat national, raflant au passage l’équivalent du titre de MVP des Finales. Et alors qu’il était de retour aux States dans la ligue BIG3 aux côtés de Jermaine O’Neal et Amar’e Stoudemire, Nate a recommencé à avoir des fourmis dans les jambes, avec une envie irrésistible de bouger, comme l’annonce Shams Charania de Yahoo Sports.

« D’après des sources : le vétéran Nate Robinson, passé pendant 11 ans en NBA, a signé un contrat d’un an avec le Homenetmen Beirut au Liban. »

Et c’est reparti pour un tour. Le projet de Lil’ Nate semble désormais clair : profiter de ses dernières années en carrière pour voyager un peu partout, jouer au basket dans des endroits différents, et continuer à gagner sa vie tranquillement. En attendant, on risque de ne plus jamais revoir le triple vainqueur du concours de dunk sur un parquet NBA. Une triste nouvelle tant le joueur a vendu du rêve sur ses 11 saisons dans la Ligue. En effet, qui n’a pas vibré pendant sa saison 2012-13 à Chicago, où il sortait du banc des Bulls pour compiler 13,1 points et 4,4 assists à des pourcentages insolents. On n’oublie pas également ses énormes dunks et surtout son incroyable contre sur Yao Ming, à qui il ne rend pas moins de 54 centimètres. Normal. On souhaite donc au lutin d’aller s’éclater au Liban, et de ne pas oublier de postériser deux ou trois gars, histoire de bien faire les choses.

Petit tour du monde tranquille pour Nate Robinson, qui a bien raison de profiter à fond de sa fin de carrière. On ne doute pas de sa capacité à martyriser les défenses libanaises, même si on aurait quand même kiffé le revoir une dernière fois sur un parquet NBA…

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top