Spurs

Manu Ginobili aura son maillot retiré par les Spurs en mars : les larmes n’auront toujours pas eu le temps de sécher

Manu Ginobili

On va retourner au rayon des mouchoirs, nous.

Source image : YouTube/NBA Reel

Les joues toujours humides, la franchise des Spurs a décidé d’honorer Manu Ginobili en retirant son maillot à l’occasion de la réception des Cavaliers le 28 mars prochain. Pourquoi attendre quand on est sûr ?

Le passeport de l’Argentin a beau afficher 41 bougies, Manu Ginobili sera toujours jeune pour les fans des Spurs. Il y a quelques mois, il floppait encore comme un enfant de six ans qui refuse de perdre un match. Puis, du jour au lendemain, plus rien. L’âge a fini par rattraper ce grand champion qui a laissé un très grand vide derrière lui à San Antonio. L’ère du Big Three est officiellement terminée puisque Tony Parker a également tourné la page en signant une dernière pige à Charlotte pour y jouer avec son pote Nico et les Spurs se retrouvent orphelins avec pour seul visage familier restant celui de Papy Gregg Popovich toujours accroché à son banc. Le processus de renouvellement risque de prendre du temps et même si les Eperons arrivent encore à rattacher le wagon des Playoffs pour une 22ème année consécutive en 2019, un petit spleen se dégage du AT&T Center depuis plusieurs semaines. La nostalgie d’une époque révolue qui correspondait à l’âge d’or de cette franchise, une période dans laquelle Manu Ginobili a laissé son empreinte pour l’éternité. C’est pour célébrer cet héritage et accrocher son numéro 20 au plafond de la salle à tout jamais que les Spurs ont décidé de retirer son maillot en fin de saison.

Les actions de Kleenex ont déjà grimpé en flèche dans le Texas depuis deux ans avec la retraite de Tim Duncan, on va encore franchir un nouveau pallier. En effet, vous avez cinq mois pour remplir le caddie avec des triple épaisseur mentholés puisque la grande cérémonie aura lieu le 28 mars en marge de la venue des Cavaliers à Fort Alamo. Un adversaire peut-être choisi en référence à la troisième bague obtenue par l’artiste en 2007 au terme d’un sweep indiscutable en Finales NBA, ou simplement pour ne pas risquer de gâcher la fête avec une défaite awkward à domicile comme El Manu les détestait. Personne n’est prêt pour les larmes de Pop et la réunion avec Timmy et Tony devant 20 000 personnes partagés entre l’amour et la tristesse. Peut-être même que Vince Carter et Dirk Nowitzki feront la route juste pour avoir un aperçu de ce que donneront leurs propres cérémonies, respectivement à Toronto et Dallas. Un vrai chapitre qui se tourne on vous dit.

La date est entourée dans le calendrier, de quoi se refaire tous ses plus beaux moments en black and silver même s’il y en a beaucoup. Et si vous hésitez, il n’y a qu’à commencer par son Top 20 en carrière juste pour vous rappeler que le basket et la magie se confondent parfois.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top