Rockets

Les Rockets prêts à poser une réclamation suite au dunk refusé de James Harden : ils peuvent aussi réclamer pour leur choke non ?

+16 dans le dernier quart les gars…

Source image : YouTube

La nuit dernière, à San Antonio, on a assisté à un match complètement fou entre les Spurs et les Rockets. Double prolongation, un come-back de dingue de la part des hommes de Gregg Popovich, deux petits points d’écart seulement à la fin, et même une polémique arbitrale pour couronner le tout.

Cette polémique, elle se situe dans le quatrième quart-temps, à environ huit minutes de la fin du temps réglementaire. Le score est de 102-89 pour les Rockets, James Harden intercepte une passe et file tout seul vers le panier adverse. Il monte au dunk pour un smash à une main. Boum. Sauf que derrière, la balle repasse au-dessus du cercle avec l’aide du filet, donnant l’impression d’un dunk raté. Et devinez quoi, le tomar n’a pas été accordé alors qu’il était parfaitement valable. Cela a été confirmé par les arbitres après la rencontre. Le gros problème dans tout ça, c’est que cette erreur d’arbitrage a une grosse importance étant donné le scénario du match. Parce qu’après cette action, les Spurs ont réussi un très gros come-back. Sous l’impulsion d’un Lonnie Walker IV possédé, San Antonio a su gratter son retard pour forcer une prolongation. 115-115 à la fin des 48 minutes, 126-126 après la première prolongation, 135-133 pour les Spurs à la fin de la deuxième. Deux points d’écart à peine, et vous comprenez donc pourquoi ce dunk non accordé du Barbu fait tant polémique ce mercredi. D’après ESPN, les Rockets ont confiance en la Ligue pour « passer à l’action » et corriger ça. Par là, les Fusées souhaitent que la NBA leur accorde la victoire, ou qu’elle décide au moins de faire rejouer les huit dernières minutes de la rencontre.

L’équipe de Houston est donc en attente actuellement, et elle a déjà un plan si jamais la Ligue décide de ne pas bouger. En effet, dans ce cas-là, les Rockets poseront une réclamation officielle. Il faudra surveiller ça de près bien évidemment, mais on imagine mal la NBA prendre une décision extrême et donner carrément la victoire à Houston, sous prétexte qu’il y avait égalité à la fin de la rencontre et qu’un panier supplémentaire aurait donc permis aux Rockets de l’emporter. Le basket, ce n’est pas des maths et personne ne peut dire comment les choses auraient évolué si le dunk d’Harden avait bien compté. Par contre, rejouer la fin de rencontre semble être un scénario plus probable, comme on a pu le voir il y a une dizaine d’années entre les Hawks et le Heat suite à une faute d’arbitrage concernant l’expulsion d’un certain Shaquille O’Neal. Mais au final, même si l’erreur des officiels est claire, les Rockets ne devraient même pas se retrouver dans une telle situation. Parce que laisser filer un avantage de 16 points dans le dernier quart-temps (il y avait 105-89 à environ sept minutes de la fin) contre des Spurs en galère cette année, c’est juste impardonnable pour une équipe de Houston qui a des ambitions de titre cette saison. Un gros craquage en règle, un de plus à H-Town. Et puis il ne faut pas oublier que le coach Mike D’Antoni aurait pu challenger l’action, mais les arbitres ont considéré que le temps imparti pour demander la vidéo – qui est de 30 secondes – était écoulé après les protestations de Houston. Dur dur.

Voilà le genre d’épisode qui explique pourquoi beaucoup de personnes ne croient pas dans cette équipe de Houston en Playoffs. Là, on ne parle que d’un match de saison régulière, et il y a effectivement une erreur d’arbitrage qui coûte cher au final, mais perdre cette rencontre de la sorte, c’est encore pire. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top