Pacers

Paul George a un message pour les fans des Pacers, mais pas que : « Ce n’est pas moi qu’il faut siffler »

Mais de qui parle-t-il ?

Source image : YouTube

De retour dans l’Indiana la nuit dernière sous le maillot des Clippers, Paul George a sorti un match XXL malgré des fans très bruyants à son égard. En effet, l’ancien joueur des Pacers a été sifflé toute la soirée par son public, à qui il a voulu faire passer un message après la rencontre. 

Visiblement, les fans des Pacers n’ont pas encore digéré le départ de Paul George en 2017. Après s’être affirmé comme une vraie star à Indiana, Paulo avait demandé son transfert pour finalement se faire échanger au Thunder contre Victor Oladipo et Domantas Sabonis, et il s’est rendu compte la nuit dernière que le public d’Indiana était toujours fâché avec lui, malgré le fait qu’il était déjà revenu deux fois au Bankers Life Fieldhouse depuis son départ. Beaucoup de sifflets, une vraie hostilité, bref un environnement pas facile à gérer. Sauf que PG-13 est plutôt du genre à se nourrir de ça, comme le montre sa performance face aux Pacers. Dans la victoire des Clippers 110-99 sur le parquet d’Indiana, George a été le principal artisan avec 36 points au compteur et notamment un gros 7/16 du parking (record de la saison pour lui), le tout accompagné de 9 rebonds, 5 passes décisives et 2 interceptions en l’absence de son nouveau copain Kawhi Leonard. Autrement dit, il s’est fait plaiz et n’a pas hésité à mettre le doigt sur la bouche suite à son premier panier. Après la rencontre, Paulo a été interrogé sur l’accueil de son ancien public, un accueil pas vraiment surprenant à ses yeux, lui qui connaît bien la passion des fans d’Indiana pour le basket. Par contre, il a ensuite lâché un message bien plus tranchant qui ouvre la voie à beaucoup de spéculations (via ESPN).

« Vous savez, un jour, je vais tout révéler et dire tout ce qu’il s’est passé par rapport à mon départ d’Indiana. Et je vous le promets, je ne suis pas celui qu’il faut siffler. »

Forcément, les journalistes ont voulu en savoir plus, mais PG-13 n’est pas rentré dans les détails de l’histoire. Cependant, il a tout de même donné un petit indice.

« J’aime être le méchant. Je suis ici deux fois dans l’année, les personnes qu’ils devraient siffler sont ici beaucoup plus souvent que moi. »

Visiblement, c’est le management qui est visé. Car à part la mascotte, on ne voit pas à qui il pourrait faire référence. Et quand on pense management, on pense forcément au manager général de la franchise, Kevin Pritchard. Quand les médias ont mentionné son nom en mettant en avant ses déclas de l’époque, Paul George n’a pas voulu le dénigrer, mais on sent qu’il y a quelque chose entre ces deux-là. Pour rappel, lorsque Paulo avait annoncé ses envies d’ailleurs en 2017, Pritchard avait évidemment montré sa déception mais avait surtout critiqué le timing de l’annonce, en été juste avant la Draft et un an avant la fin de son contrat. De plus, il était frustré par le fait que cette annonce soit sortie du cadre privé de la franchise. Tout cela avait limité la marge de manœuvre des Pacers dans leurs négociations pour un transfert de Paul George, finalement envoyé à OKC en juillet 2017 après sept années dans l’Indiana.

On attend désormais la version complète de Paul George. Il faudra sans doute se montrer patient mais on sent que le résultat peut valoir le coup. Allez PG, prépare-nous ça, après tout tu es à Los Angeles maintenant, c’est l’occasion ou jamais de sortir un petit docu sur le sujet. 

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Nuvaring

    10 décembre 2019 à 13 h 38 min at 13 h 38 min

    Deux demandes de transfert bien avant la fin de son contrat en deux ans : bien sur que les fans des Pacers (et de Okc) peuvent le détester !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top